Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
guides-composteurs-bievre.over-blog.com

Que faire en mai, au jardin ?

11 Mai 2016 , Rédigé par robert Thivolle Publié dans #nos conseils

le potager et les capucines
le potager et les capucines

Créer une mini-garrigue pour les herbes de Provence : dans les terres riches et lourdes de la plupart de nos jardins, les thyms, sauges, romarins et autres plantes de garrigue s'épanouissent puis .... périclitent en deux ou trois ans, souffrant de l'humidité du sol. Pour les conserver plus longtemps, il convient de les planter dans une terre que l'on aura rendu bien drainante en ajoutant de grandes quantités de cailloux, graviers et sable.

1ère quinzaine du mois, au potager : semer en pleine terre : arroche, betterave, carotte, ciboule, panais, poirée, radis, salades...

Planter après les derniers risques de gelée, les saints de glace étant les 11,12 et 13 mai : céleris, concombre, courgette, courges, poivrons...

Au 10 mai, il est plus que temps de planter les pommes de terre !

Utiliser les tontes pour pailler le potager afin de mieux résister aux fortes chaleurs de l'été ; le gazon vert peut couvrir à raison de 1 à 2 cm d'épaisseur, tandis que l'on peut mettre la même herbe mais sèche sur une hauteur de 10 cm, les micro-organismes vont décomposer naturellement ces déchets pour alimenter les racines et aérer le sol.

au jardin d'ornement : semer en place : belle-de-jour, capucines, cosmos, tagètes...

Semer une plante gourmande...les graines de capucines se sèment en place dans un sol bien réchauffé ; elles se glissent absolument partout dans le jardin, des balconnières au potager en passant par les massifs. Leurs fleurs apportent une touche agréablement piquante aux salades, tandis qu'en fin de saison, leurs fruits verts, confits au vinaigre se transforment en câpres.

... et une plante compagne. " un jardin sans bourrache est comme un cœur sans courage" affirme un diction anglais. Début mai, il est encore temps de semer cette plante qui a la réputation de favoriser la croissance des plantes qui l'entourent. Elle s'orne d'une myriade de fleurs bleues étoilées qui agrémentent les salades de leur touche colorée et de leur saveur iodée.

2ème quinzaine : repère phénologique : floraison de l'aubépine, de la glycine = fin du printemps, arrivée de l'été.

Surveiller le compost, les déchets cumulés depuis quelques mois doivent commencer à se tasser : aérer si besoin en retournant, en ramenant l'extérieur un peu plus sec vers l'intérieur.

Un sureau pousse d'aventure dans votre jardin ? Profitez-en pour le cultiver. Cet arbuste est très facile à tailler et, en jouant du sécateur, on lui donne la forme et la hauteur que l'on souhaite. Le sureau offre à notre gourmandise ses fleurs et ses fruits. Mais ce n'est pas tout :

il accueille un grand nombre d'auxiliaires et les extraits végétaux de ses feuilles sont réputés répulsifs contre les taupes, rongeurs, altises et pucerons.

Tapis de fleurs au pied des arbres : difficile de cultiver des fleurs en lisière de haie, autour des arbustes ! Pourtant, certaines plantes supportent bien la concurrence des racines et apprécient l'ombre légère de ces situations. Elle vont même jusqu'à former de larges couvre-sol. Il en est

ainsi de l'ail des ours et de l'aspérule odorante dont vous pourrez planter les godets durant tout le printemps et le début de l'été.

Les saints de glace sont : saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais.

Ne vous précipitez pas au jardin, car " le premier des saints de glace, souvent tu en gardes des traces".

Mais attention ! "la gelée de la saint Urbain (25 mai) anéantit fruits, pain et vin." et "quand la Saint Urbain est passée, le vigneron est assuré "

(sources de l'article, principalement : Agenda 2014 du jardinier bio de terre vivante)

Pour être avertis automatiquement des prochains articles, merci de vous abonner à ce blog en mentionnant votre adresse-e-mail.

Partager cet article

Commenter cet article