Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
guides-composteurs-bievre.over-blog.com

Des composteurs trop secs à St Siméon de Bressieux

15 Juillet 2013 , Rédigé par Charlotte Barbut Publié dans #Vie de l'association

Nous vous présentions dans un article précédent l'installation de 3 composteurs à l'entrée des jardins partagés de St Siméon de Bressieux, le 13 avril dernier. 3 mois plus tard, le constat était très mitigé : les 3 composteurs étaient pleins... mais de matériaux trop secs pour se transformer en un joli compost !

Contenu très sec des 3 composteurs des jardins partagés

Contenu très sec des 3 composteurs des jardins partagés

Devant ce constat, Charlotte Barbut a appelé à l'aide ses collègues guides-composteurs pour remettre en route ces composteurs pendant la fête des jardins ce 13 juillet où elle tenait un stand sur le compostage individuel.

Nicole Bocquet et Robert Thivolle ont répondu à l'appel. Avec l'aide d'Audrey Pangolin, jardinière et membre de la commission jardin d'ADELIS, les 3 composteurs ont été vidés, le contenu broyé à la tondeuse puis trempé dans de l'eau avant d'être à nouveau stocké dans un composteur.

Au final, le contenu initial des 3 composteurs n'a même pas rempli la totalité d'un composteur. Il a toutefois été décidé que ce composteur était maintenant réservé à la maturation. Charlotte Barbut reviendra régulièrement au cours de l'été pour contrôler l'évolution de ce composteur et le remplissage des deux autres.

Il est à noter que ces composteurs ne sont pas du tout ombragés donc s'assècheront inévitablement rapidement. D'où la nécessité :

  • de couper en petits morceaux les déchets apportés,
  • de varier les déchets, entre les résidus des jardins, plutôt secs, et les épluchures issues de la cuisine, plus humides,
  • de mélanger régulièrement pour homogénéiser le tout.

L'exposition ensoleillée des composteurs nécessitera certainement des arrosages. Mais les jardins n'ayant pas de points d'eau courante (des citernes sont remplies régulièrement), les jardiniers ne sont pas riches en eau. Une autre source potentielle d'humidité : la tonte des jardins réalisée par un employé communal.

Expérience à suivre. Pour cela, abonnez-vous à ce blog !

Partager cet article

Commenter cet article